EWC 2021 | ROUND 2 | ESTORIL

Pilote : Roberto Rolfo | Crédit Photo : David Reygondeau / Good Shoot

Ce week-end avait lieu la 2ème épreuve du Championnat du Monde d’Endurance à Estoril, au Portugal. Après une course frustrante car inachevée au 24h du Mans, le Team Moto Ain avait à cœur de marquer ses premiers points au championnat. Dans la fournaise portugaise, le Team Moto Ain a su tirer son épingle du jeu grâce à une stratégie efficace : Un départ prudent, des relais constants et des chronos réguliers en début de course. Les choix du team se sont révélés payants à partir de la mi-course, lorsque plusieurs teams sont partis à la faute. Avec une belle régularité en course, mais aussi des chronos rapides proches des teams d’usine dans la 2ème moitié de la course, l’équipe privée Moto Ain est récompensée par une belle 5ème place au classement général, et marque ainsi ses premiers points dans la catégorie reine EWC.
Le team moto Ain vous donne rendez-vous les 18 et 19 septembre 2021 au Bol d’Or pour la 3ème manche du Championnat du Monde d’Endurance FIM-EWC.
H

Pilote : Robin Mulhauser | Crédit Photo : David Reygondeau / Good Shoot

 

Pierre Chapuis – France – Directeur de l’équipe

 » En début de semaine, les séances d’essais privés et les qualifications ont été très compliquées avec plusieurs chutes. Nos 2 motos ont vraiment été mises à rude épreuve. Les 2 sont tombées. L’une d’entre elles a quasi été détruite. Mais mes mécanos ont fait un boulot incroyable dans un temps record en la reconstruisant depuis le cadre. L’une de nos forces, c’est est que nous fabriquons et usinons beaucoup de pièces nous-mêmes avec un cahier des charges légèrement différent des autres teams. Par exemple, sur nos fourches, certaines pièces sont un peu surdimensionnées. Elles sont donc plus lourdes que les autres teams, mais elles protègent beaucoup mieux en cas de chute. Elles se démontent et se remontent plus rapidement et plus facilement aussi. Ici, cela nous a clairement bien aidé.
Concernant la course, nous avons aussi fait des choix légèrement différents des autres teams. On a privilégié la régularité plus que la performance pure. Ce choix a été payant. En finissant 5ème, avec nos moyens financiers et humains, on peut dire qu’on est à notre place. Celle que l’on voulait atteindre. Je suis fier de tout mon team. Les mécanos ont bien bossé dans les stands pour refaire les motos et les pilotes ont aussi respecté ce travail en ménageant la moto sur les premières heures de course. Désormais, nous allons devoir continuer de progresser car pilotes et team ne doivent jamais rester sur leurs acquis. Course après course on comprend tous les petits détails qui font le gap entre les catégories Superstock et EWC. On doit tous passer en mode « EWC » et de manière permanente. C’est un beau challenge pour notre team privé de l’Ain, même si on sait tous que les dernières places qui permettront de monter sur le podium seront les plus difficiles à gagner. »

 


Pilote : Randy De Puniet | Crédit Photo : David Reygondeau / Good Shoot

 

Randy De Puniet – France – Pilote Moto Ain

« Aux 24 heures du Mans, on avait fait un beau début de course. On s’était bien installé à la 4 ème place quand on a connu des problèmes de surchauffe moteur juste après la 5ème heure. Pour cette 2ème manche du Championnat à Estoril, on devait donc ramener un résultat et surtout des points. Au Portugal, l’été, il fait chaud, encore plus chaud qu’au Mans. Les conditions n’étaient donc pas idéales pour notre moto. Alors on a choisi une stratégie pour économiser le moteur dans les premières heures, puis de remonter dans le classement au fil des relais. Avec les faits de courses, et en étant plus rapide sur la fin, on savait qu’on aurait une carte à jouer. Pour un pilote, la consigne de partir prudemment est toujours frustrante. Avec Roberto et Robin, on vient de la filière vitesse (Moto GP et Moto 2). On veut rouler vite, être aux avant-postes, on veut toujours donner le maximum, ne pas s’économiser. Mais en endurance, quand on est dans un team, il faut aussi savoir respecter les consignes. Au final, cette stratégie a payé. On est parti 10 ème sur la grille, on est même descendu jusqu’à la 13ème place au bout de 2 heures de course. Puis au fil des tours, on est remonté progressivement et constamment : 7ème au bout de 3 heures, 5ème au bout de 8 heures. Dans mon 4ème relai, j’ai aussi pu faire plusieurs tours en 1’39 ». Cela montre qu’on peut être presque aussi rapide que les teams d’usine si on le veut ».

 

 

_____________________  CLASSEMENT  _______________________

CLASSEMENT FINAL 12 H ESTORIL

1/ F.C.C. TSR HONDA
2/ WEBIKE SRC KAWASAKI TRICKSTAR
3/ BMW MOTORRAD WORLD ENDURANCE TEAM
4/ VRD IGOL EXPÉRIENCES – YAMAHA
5/ MOTO AIN – YAMAHA

CLASSEMENT PROVISOIRE FIM EWC

1/ WEBIKE SRC TRICKSTAR – KAWASAKI – 87 pts
2/ F.C.C. TSR – HONDA – 82 pts
3/ BMW MOTORRAD WORLD ENDURANCE TEAM – BMW – 80 pts

10/ MOTO AIN – YAMAHA – 24 pts

______________________  CALENDRIER  _______________________

 

  • 12 – 13 Juin, 24 Heures du Mans, France
  • 17 Juillet, 12 Heures d’Estoril, Portugal
  • 18 – 19 Septembre, Bol d’Or (24 heures), France
  • 10 Octobre, 8 Heures de Most, République Tchèque

______________________________________________________________________________________________________________________________________

    SUIVEZ-NOUS !

Facebook : @Team Moto-Ain#96
Instagram : @moto_ain
www.motoain.fr
_____________________________________________________________________________________________________________________________________ 
TEAM MOTO AIN                               
team@motoain.fr
+336 09 73 32 05
Contact presse MOTO AIN | Thierry Limonne | thierry.limonne@free.fr | +336 41 87 27 15

 

2021-09-01T11:48:52+00:001 septembre 2021|